• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Anthony Losilla : "Ne pas monter serait une enorme deception"

Anthony Losilla

Anthony Losilla

Mené par le Français Anthony Losilla, le VfL Bochum est en passe de retrouver l'élite allemande dix ans après sa descente en Bundesliga 2. Capitaine du club qu'il a rejoint en 2014, le milieu de terrain formé à Saint-Etienne est également à trois matches d'une montée unique, qui pourrait lui permettre à 35 ans d'évoluer pour la première fois de sa carrière en première division.

La Bundesliga vous tend les bras à trois journées de la fin (Bochum est leader) pour la première fois depuis 2012 et votre arrivée en Allemagne. Qu?est-ce que cela fait d?en être aussi proche ?

Je n?ai pas fait une croix sur la possibilit√© de jouer en Bundesliga mais au vu de mon √Ęge, les chances diminuent au fur et √† mesure des ann√©es pass√©es dans le football. On a v√©cu des derni√®res saisons plut√īt difficiles, notamment la derni√®re ce qui explique que personne ne nous imaginait faire une telle ann√©e. C?est quelque chose de fantastique et je le vis tr√®s bien. J?ai envie de vous dire que c?est la chance de ma carri√®re au sein d?un club o√Ļ je termine ma septi√®me saison. C?est √† la fois de l?excitation et de l?impatience que l?on ressent tous mais l?objectif n?est pas encore atteint. Il nous faut encore quelques points pour y arriver.

On ne veut pas vous porter la poisse, mais vous allez affronter trois adversaires relativement mal classés pour conclure le Championnat.

C?est ce que beaucoup de personnes disent, qu?on a un calendrier favorable avec deux matches √† la maison. Dans le contexte actuel, jouer √† domicile est diff√©rent mais √ßa reste un avantage car nous avons nos rep√®res sur notre terrain. Nos prochains adversaires sont en bas de tableau mais il ne faut pas oublier qu?√† part Nuremberg √† l?ext√©rieur, nos deux rencontres √† Bochum seront contre des √©quipes qui joueront leur maintien. Pour nous qui sommes une √©quipe joueuse, ce n?est jamais facile d?affronter des clubs qui ont besoin de points et qui √©voluent dans une configuration d√©fensive. On a notre destin entre nos mains mais on peut avoir des probl√®mes donc on se doit de faire le travail. On a quelques jeunes joueurs dans l?√©quipe et des plus exp√©riment√©s, il faut voir comment on peut jouer sous la pression. On le saura bient√īt. (sourires).

Est-ce envisageable dans votre esprit, celui de vos coéquipiers et du club, de ne pas grimper en Bundesliga ?

Sincèrement non. Dans notre position actuelle, ce serait une très grosse déception. Je dirais même? (il coupe et reprend). Hier (lire mercredi), j?ai dit à mon directeur sportif qu?il pourrait déchirer mon contrat pour la deuxième division si on n?y arrivait pas (il est sous contrat jusqu?en 2022). Et que j?arrêterai ma carrière derrière. Je lui ai dit un peu en rigolant mais quelque part j?y pense aussi.

Ce serait vraiment dur de vous en remettre ?

Avec la saison que l?on fait et l√† o√Ļ on en est maintenant, je pense que ce serait tr√®s difficile de s?en remettre pour beaucoup d?entre nous. C?est la chance de notre vie, de notre carri√®re. Il reste trois matches √† gagner et il faut faire le boulot.

Vous expliquiez tout l?heure que les observateurs ne vous attendaient pas vraiment √† cette position en fin de saison. O√Ļ se situe Bochum en termes de budget et d?ambitions par rapport aux autres cylindr√©es de deuxi√®me division ?

La saison derni√®re, on a eu des d√©buts tr√®s compliqu√©s et on s?est retrouv√©s dans le bas de tableau. On a ensuite √©t√© la meilleure √©quipe sur la deuxi√®me phase donc on a bien termin√© la saison malgr√© la crise du coronavirus. Ce retour en forme laissait pr√©sager une bonne saison 2020/2021 mais de l√† √† √™tre o√Ļ nous en sommes? Il y a des budgets comme Hambourg, Hanovre qui sont bien sup√©rieurs aux n√ītres. On a r√©ussi √† cr√©er cet esprit d?√©quipe qui nous am√®ne jusqu?ici tout en proposant un jeu attractif. C?est une bonne surprise.

Que représenterait, à 35 ans, l?opportunité de jouer en Bundesliga ?

J?ai prolongé mon contrat d?un an cette année et ça fait plusieurs saisons qu?on procède comme ça. Bon, j?ai toujours fait des années pleines dans mon club mais je ne m?imaginais plus à un moment donné jouer en première division. Le faire à 35 ans, dans un championnat fantastique comme la Bundesliga, ce serait le point culminant de ma carrière. Je me le souhaite sincèrement parce que j?ai beaucoup fait pour en arriver là et je n?ai pas toujours été récompensé, à des moments charnières, par rapport à des performances que j?ai pu faire. Comme on dit, le travail paie et quelque part, ça me récompenserait pour ma carrière.

Racontez-nous votre ascension à Bochum, de votre arrivée en 2014 jusqu?à en devenir le capitaine de l?équipe ?

L?ancien capitaine qui √©tait l√† depuis tout jeune a raccroch√© les crampons l?ann√©e derni√®re, donc je suis le plus ancien de par mon √Ęge et ma long√©vit√© au club. Je dis depuis quelques temps que mon souhait est de terminer ma carri√®re ici m√™me si ce genre de discours se voit de moins en moins dans le foot actuel, avec des joueurs qui font deux, trois ans et qui s?en vont. C?est un club qui m?a fait confiance m√™me si au d√©part, il n?√©tait pas mon premier choix. Ils ont beaucoup insist√© pour me faire signer puis une fois l√†, j?y ai fait ma place. J?ai vu beaucoup de joueurs partir, Bochum a √©t√© un tremplin pour certains mais moi, j?ai toujours prolong√© mon contrat assez rapidement. J?ai vite eu la confiance de tout le monde et l?environnement me pla√ģt. C?est vrai que je fais un peu partie des meubles ici (sourires) et on discute d√©j√† d?une √©ventuelle reconversion apr√®s ma carri√®re. C?est quelque chose que je peux envisager. Mes enfants ont grandi ici, ma femme est l√†, je suis capitaine et j?ai loup√© tr√®s peu de matches en sept ans. C?est quelque chose d?important pour un joueur. Moi, j?aime le jeu donc tant que je pourrai jouer je le ferai et pour la suite, on verra apr√®s.

Quand on regarde votre parcours français, on note des passages en National à l?AS Cannes (2006-2008) et au Paris FC (2008-2010) ainsi qu?en Ligue 2 à Laval (2010-2012). C?est finalement outre-Rhin que vous effectuez la quasi-intégralité de votre carrière professionnelle

Je ne vais pas dire que j?ai perdu du temps mais quand j?ai sign√© pro √† Saint-Etienne pour un an? Je savais que moi, le natif du pays, je n?avais pas vraiment la confiance du club. J?√©tais tr√®s content d?y signer √† l?√©poque mais Elie Baup n?a pas √©t√© conserv√© et lorsque le nouvel entra√ģneur est arriv√© (Ivan Hasek), j?ai √©t√© tout de suite pr√™t√©. J?ai commenc√© en National √† Cannes puis √† Paris et √† un moment donn√©, tu arrives √† un √Ęge o√Ļ tu as envie de jouer plus haut. J?ai pass√© deux saisons au Stade Lavallois, un beau petit tremplin pour moi. Le club voulait que je prolonge mais j?ai eu quelques sollicitations en Ligue 2 et en Ligue 1 puis le Dynamo Dresde est venu et j?ai d√Ľ refuser au moins cinq fois avant d?accepter d?y aller. Je voulais rester en France et d√©couvrir la Ligue 1 mais √ßa a mis beaucoup de temps √† r√©agir. Des √©missaires du Dynamo √©taient venus me voir jusque pendant mes vacances √† Cannes. Ils ont vraiment montr√© qu?ils me voulaient et l?engouement autour du foot allemand m?a pouss√© √† y aller. Aujourd?hui, je peux dire que c?est certainement le meilleur choix de ma carri√®re. (sourires).

Vous pensiez y faire l?essentiel de votre parcours ?

Pas du tout. Comme je disais, je voulais voir autre chose et le Dynamo Dresde pouvait aussi représenter un tremplin à l?époque. Sincèrement, je suis tombé amoureux de ce championnat très attractif et offensif. En plus, la qualité de vie ici est top et avec ma famille, on s?est tout de suite plu en Allemagne. Même lorsque je suis descendu avec Dresde, je n?avais plus de contrat pour la troisième division et j?ai eu quelques propositions pour revenir en France (Sochaux, Angers) mais je voulais rester ici. C?est comme ça que je suis arrivé à Bochum.

En tant que joueur expatrié, estimez-vous avoir pu faire votre carrière plus sereinement ?

Oui, même si les médias sont aussi hyper présents en Allemagne. Du point de vue de la France, c?est clair que je n?ai pas ressenti de pression mais ici que ce soit les journaux, la télé ou la radio, l?engouement autour du foot est assez incroyable. Ce qui m?a un peu aidé en tant que Français au début, c?est que je ne faisais pas trop attention aux médias. J?ai pu faire mon petit bout de chemin tranquillement. On ne me connait pas en France mais ayant fait toute ma carrière en Allemagne, je me suis fait un petit nom ici. Je suis ravi de mon choix parce que je ne suis pas certain que j?aurais fait un parcours comme celui-là en France, avec autant de temps de jeu et de plaisir. J?ai trouvé en Allemagne ce que je cherchais, dans des stades pleins tous les week-ends même en deuxième division, sauf cette année évidemment. On joue au foot aussi pour le spectacle et la ferveur en Allemagne est incomparable.


Source : Actufoot

Consulter la fiche de : LOSILLA Anthony

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com