• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Les réactions de Fournier, Antonetti et Carteron après leurs rencontres du dimanche

3 entraîneurs, passés par Saint-Etienne, étaient sur les bancs de Ligue 1 cet après-midi.
Voici leurs réactions après leurs rencontres

Laurent Fournier (Auxerre, 1-1 à Rennes)

«Notre plan a fonctionné. Les joueurs se sont battus superbement, ont montré un bel état d\'esprit pour résister à une belle équipe de Rennes, dont on n\'a ni les qualités ni le budget. Il y a un penalty non sifflé de chaque côté, je crois que l\'arbitre a équilibré... On s\'est rassurés. Ce sera une bonne opération si on valide la semaine prochaine contre Evian à domicile. Je crois qu\'il s\'est passé quelque chose cette semaine lors du stage à Granville.»

Frédéric Antonetti ( Rennes, 1-1 contre Auxerre)

«C\'est une frustration au niveau des points. On aurait dû gagner, mais on aurait pu perdre. Nous sommes dans le vrai, avec beaucoup de variété dans le jeu et de volonté. Nous avons connu un scénario catastrophe en étant mené face à une équipe défendant très bas. Ensuite, il faut revenir et des espaces se créent derrière... Je suis satisfait de la prestation de mes joueurs, même si on doit s\'améliorer sur les coups de pied arrêtés. C\'est bien, on fait beaucoup de choses, on est beaucoup plus riches dans le jeu que la saison dernière, on ne lâche rien, on est plus matures. Pour moi, le football n\'est pas récompensé ce soir ...»

Patrice Carteron (1-2 contre le PSG)

«C\'est une fin cruelle. Nous nous étions organisés pour nous dire qu\'un nul ne serait pas un mauvais résultat. Il fallait peut-être tenir le score. Nous avons été portés par un formidable public. Nous avons pensé que sur un dernier coup de pied arrêté, nous pouvions l\'emporter, mais les Parisiens ont pu bénéficier de cette situation favorable pour gagner. C\'est le lot des grosses équipes. Ce soir (dimanche), nous sommes relégables à douze journées de la fin. C\'est dans ces moments-là qu\'il ne faut pas se laisser abattre. Nous sommes tombés sur un beau leader qui a su faire front dans la tempête. Parfois, nous avons su être brillants offensivement. Prendre un point, avec le recul, nous ne serions pas relégables au moment d\'aller à Marseille, mais je sais que le Championnat est très disputé. Il faudra se battre à chaque instant, sans doute jusqu\'à la dernière journée. Nous étions préparés à cela.»



Consulter la fiche de : FOURNIER Laurent

Consulter la fiche de : CARTERON Patrice

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com