• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Josué Albert : "Ce n'est même plus une page qui se tourne, c'est un livre qui se ferme"

Josué Albert

Josué Albert

Utilisé toute la rencontre, hier, par Manu Da Costa, Josué Albert ne pourra pas jouer en Ligue 2 tant qu'il n'aura pas revu sa situation contractuelle avec QRM, qui a passé un deal avec le défenseur central.

 «Ce n'est même plus une page qui se tourne, c'est un livre qui se ferme. » Par ces mots, Josué Albert (25 ans) a tenu à faire table rase des pépins physiques qui l'ont ennuyé tout au long de la saison dernière. Opéré du genou, puis victime d'une rechute, le défenseur central de Quevilly-Rouen a vécu l'exercice 2016-2017 comme un calvaire, n'ayant qu'une seule et unique occasion de se montrer en National, face au CA Bastia (1-1), à la fin du mois de mars. « Même s'il y a eu ce maintien de salaire après mon opération, je n'arrivais plus à retrouver le plaisir, avoue-t-il. Mais je n'ai pas trop envie de reparler de ça. C'est derrière moi, c'est ce que j'ai dit au coach. »

Hier, lors de la quatrième sortie estivale de QRM face à Sannois Saint-Gratien (N1), le Guyanais a été le seul, avec Nicolas Barthélémy, à disputer l'intégralité de la rencontre, qui s'est soldée par un nul (1-1). C'est déjà un bon signe, dans la mesure où il a également participé aux trois précédents matches amicaux. Arrivé à l'époque où on parlait encore de l'US Quevilly (2014), le grand ami de Joshua Guilavogui semble avoir retrouvé le rythme. br />
Il a aussi démontré qu'il était toujours capable de casser les lignes avec son pied gauche. « Disons que, pour l'instant, je suis dans les temps », résume-t-il simplement. Sauf que son rapport au temps n'est peut-être pas le même que pour les autres : à l'heure actuelle, sa situation contractuelle l'empêche de jouer en Ligue 2, car il est passé du statut fédéral à celui d'amateur cet été. « C'est un joueur sur le lequel on peut évidemment compter, précise néanmoins Manu Da Costa. Si on veut l'utiliser, il faudra automatiquement qu'on lui fasse signer un contrat pro. »

C'est tout simple, à l'instar du deal qui a été passé entre l'entraîneur et son protégé : « S'il retrouve son meilleur niveau, il pourra éventuellement postuler pour obtenir quelque chose de plus intéressant. Ça peut être signé à tout moment. Mais il ne faut pas oublier d'où il vient, il faut lui laisser le temps. Qu'il ait eu l'intelligence d'accepter de se retrouver dans cette situation-là afin de mieux rebondir ensuite veut tout dire de sa détermination. Maintenant, j'attends qu'il en soit ainsi sur un laps de temps plus conséquent. »« Avant de penser au contrat, je dois penser à mon physique. Mon corps, c'est mon outil de travail, reprend Albert, qui avait tapé dans l'œil de Dijon (le DFCO lui proposait un contrat amateur) à l'issue de la saison 2014-2015 disputée chez les Canaris. « J'ai envie de me prouver à moi-même que je peux avoir ma place à ce niveau-là, mais aussi de démontrer au staff et aux dirigeants qu'ils n'ont pas fait d'erreur en me conservant. »

Ce n'était pourtant pas écrit d'avance. « Ça faisait un petit bout de temps que le coach me protégeait. Mais à un moment donné, il m'a mis face à mes responsabilités. Il a fallu que je m'explique avec le président. Ça s'est très bien passé. À moi de bosser, sans brûler les étapes. » De façon à écrire une nouvelle page. À moins qu'il ne s'agisse d'un livre.

 

Source : Paris-Normandie

Consulter la fiche de : ALBERT Josué

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com