• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Dominique Rocheteau : " J'ai bon espoir"

Dominique Rocheteau se refuse Ă  tirer Ă  boulets rouges sur les Verts.

Président de la Commission d’éthique et attaquant mythique de Saint-Etienne dans les années 70, Dominique Rocheteau revient sur les difficultés actuelles de son club de cœur, de nouveau battu samedi, contre Boulogne (0-1).

FRANCE-SOIR. Un demi-millier de supporteurs stéphanois ont envahi la pelouse de Geoffroy-Guichard dès la fin du match perdu contre Boulogne puis ont réclamé la démission des dirigeants. Comprenez-vous leur attitude ?
DOMINIQUE ROCHETEAU. Je ne suis pas surpris par de tels comportements. C’était déjà la même chose à Nantes la saison dernière. Pour moi, ce ne sont pas des supporteurs. Les vrais supporteurs sont derrière leur équipe même dans les moments difficiles et n’envahissent pas un terrain à la moindre défaite. Ils voulaient bien sûr montrer leur mécontentement mais ce n’est pas comme ça que l’on agit ! A leur décharge, ils sont allés ensuite applaudir ceux de Boulogne.

L’accumulation des mauvais résultats leur est difficile à vivre…
La saison redémarre et il faut accepter qu’on ne puisse pas toujours être au top au plus haut niveau, qu’on ne puisse pas toujours gagner. Comme le dit Alain Perrin, c’est aussi un problème de culture. En Angleterre ce genre d’événement ne se produirait pas. Là-bas, dans la douleur, les supporteurs applaudissent leur équipe.

Mais l’on ne peut tout de même pas absoudre Alain Perrin et Damien Comolli, en charge du secteur sportif et du recrutement, de toutes responsabilités ?
(Enervé) Pour moi, Alain Perrin et Comolli font leur boulot. Saint-Etienne est un club que j’aime beaucoup et je n’ai aucune envie de polémiquer. Leur mauvais départ fait suite à une fin de saison dernière déjà très difficile. J’ai encore bon espoir car il y a d’excellents joueurs dans cette équipe, comme Matuidi, mais qui manquent de confiance et qui ont peur de mal faire. Cela se ressent nettement.

Avez-vous, en dépit de la défaite, tiré des motifs de satisfaction de la rencontre face à Boulogne ?
Ce match fut une attaque-défense. Les Stéphanois ont frappé trente fois au but et ont tout donné. Il ne faut surtout pas oublier qu’ils ont des blessés, comme Ilan – pour moi le joueur le plus important du club – qui est malheureusement absent depuis le début de saison. Au milieu du terrain, il manque vraiment un créateur de jeu. Il faut leur laisser un peu de temps. Ils ont pris un peu de retard mais ils vont bientôt prendre deux bons joueurs (NDLR : les Verts suivent de près l’attaquant brésilien Diego Tardelli et le milieu offensif argentin de River Plate Augusto Fernandez).

Le premier match de lÂ’attaquant ivoirien Boubacar Sanogo sous ses nouvelles couleurs vous a-t-il plu ?
Sanogo, je le connais : il est puissant et il va marquer des buts. Mais on ne peut pas demander à un joueur qui vient d’arriver de s’adapter immédiatement dans une équipe qui doute, cela ne se fait pas comme ça.

Edition France Soir du mardi 25 août 2009 page 18

http://www.francesoir.fr/sport/2009/08/25/rocheteau-saint-etienne.html

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com