• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

[CFA2]Pas de vainqueur entre Andrézieux et Feurs

L’ASF Andrézieux et l’US Feurs se sont neutralisés ce soir dans un derby de bonne facture où chacun aura eu sa mi-temps, devant un public venu en nombre…

 
Quinze ans que les frères ennemis de la Loire ne s'étaient pas retrouvés au niveau des équipes fanions... C’était à l'époque en Honneur… 
Pour les retrouvailles de ce soir, les forces présentes semblaient disproportionnées au départ. D’un côté, des Andréziens, leader du groupe, privés de Dubreuil et d’Houcini, leur duo d’attaque, mais qui présentaient l’avantage d’avoir déjà rechaussé les crampons depuis le début d’année. De l’autre, des Foréziens sans Causevic et N’Gom, qui n’avaient plus foulé de pelouse pour une rencontre officielle depuis le 14 novembre. 
Mais un derby reste un derby, où la détermination a un rôle prépondérant. Et celle-ci était clairement du coté des visiteurs à l’entame des débats. Un coup-franc de Lamrabtine mettait d’emblée Guillaud à contribution. Malgré l'agressivité de bon aloi affichée par les joueurs de Révelli, la véritable première opportunité du match était andrézienne. Barge, seul face à la cage, manquait de promptitude et vendangeait une offrande de Plassard côté droit (20ème). 
Cette occasion manquée ne changeait toutefois pas la physionomie des débats avec toujours des visiteurs globalement maitres des débats face à des locaux subissant semble –t-il la pression.
 
Pour autant, c'étaient encore eux qui se montraient dangereux sur une frappe plein axe de Degache, idéalement décalé par Valois, qui manquait la cible (40ème). Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score nul et vierge, mais après quarante-cinq première minutes somme toute intéressantes pour les 1200 personnes présentes. 
Les données changeaient quelque peu au retour des vestiaires. Enfin plus entreprenants, les Bouthéonnais, manquaient d’être immédiatement récompensés sur une tête de Barge détournée par Tota (49ème). Mais l’US Feurs restait globalement bien en place, hormis sur un déboulé de Valois coté gauche qui servait Plassard dans l’axe : l’attaquant manquait le cadre (63ème). 
La fatigue grandissante, les Foréziens pliaient mais ne rompaient pas, à l’image de ce ballon sorti par Dugand au nez et à la barbe de Barge (74ème). A noter également que Lamrabtine sortait prématurément sur blessure. Contre toute attente, la balle de match allait être Forézienne. Sur un corner venu de la gauche, El Abassi jaillissait et frappait comme il pouvait. Scotché sur la ligne, Granjon suppléait Guillaud, battu sur le coup (89ème). 
Les deux frères ennemis se sont donc quittés bons amis ce soir : l’un qui rit, l’US Feurs, l’autre un peu moins, l’ASF Andrézieux, même si la route qui mène au CFA est encore longue…
 
CFA2 (14ème journée) 
A Andrézieux, stade Roger Baudras : ASF Andrézieux et US Feurs 0 à 0 
Arbitres : Mr Sanvoisin assisté de Mrs Castelano et Pereira 
1200 spectateurs 
Avertissements : Valois (20ème) à ASF Andrézieux. Chabance (34ème), Dugand (61ème) à US Feurs 
ASF Andrézieux : Guillaud, Charentus (cap), Pignatelli, Pontal (puis Bourrin 46ème), Courand, Granjon, El Atmani (puis Vila-Boas 67ème), Plassard, Barge, Degache (puis Idrissi 72ème), Valois ; Ent : Stéphane Santini 
US Feurs : Tota A, Tota F, Chabance (puis Chanavat 87ème), El Abbassi, Dugand, Garnier, Chergui, Betka, Lavialle (puis Thevenon 60ème), Lamrabtine (cap, puis Laviolette 80ème), Segond. Ent : Hervé Revelli

 

Barge prend le dessus sur Pontal et Charentus mais le derby n'aura pas de vainqueur...

Source : www.foot42.fr

Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com