• Cliquez sur une lettre pour accéder à la liste complète :
  • A -
  • B -
  • C -
  • D -
  • E -
  • F -
  • G -
  • H -
  • I -
  • J -
  • K -
  • L -
  • M -
  • N -
  • O -
  • P -
  • Q -
  • R -
  • S -
  • T -
  • U -
  • V -
  • W -
  • X -
  • Y -
  • Z -
  • fém. -

Informations pour la période Avril 2009

Informations pour la période Avril 2009
Jeudi 30 Avril 09:48

Laurent Roussey écarté de Canal+

Suite à son interview dans l'Equipe Magazine, Canal+ a annoncé à Laurent Roussey qu'il était écarté de l'équipe de consultants de la chaîne.

La chaîne aurait aimé avoir l’exclusivité de ses propos.

Mardi 28 Avril 19:20

Maurice Bouquet, futur entraîneur de Blois (CFA2)

Cet ancien professionnel de 46 ans, passé par Brest et Saint-Étienne, succédera à Pavlé Vostanic. Il sera l'entraîneur général du Blois Foot la saison prochaine.
 

Il a gagné la finale. Il est un peu plus de 19 h 30, hier, quand François Jacob, président du Blois Foot 41, présente son nouvel homme fort, Maurice Bouquet. « On a reçu trois entraîneurs et notre choix s'est porté sur lui. Je l'ai rencontré il y a deux ans, lors d'une soirée, et depuis, on est resté en contact. Alors, quand on a pris la décision de changer d'entraîneur, j'ai pensé à le recevoir. Son discours m'a plu. Il ne connaissait rien du club, et ça a joué. Il sera l'entraîneur général, avec plusieurs missions. D'abord celle de mettre en place un nouvel organigramme et de structurer le club. Il sera bien sûr aussi en charge de la CFA 2, et on aimerait voir du jeu », lance François Jacob.
 
“ En CFA de façon pérenne dans trois ans ”
 
Ancien pro (lire ci-dessous), Maurice Bouquet débarque en Loir-et-Cher avec un contrat de trois ans. « On avait aussi pensé à une solution interne, mais Pedro Bompastor nous a dit qu'il n'était pas prêt. Nous le pensions aussi, donc il sera l'adjoint de Maurice Bouquet. Il continuera avec la réserve. » L'objectif ? « On est raisonnables. L'ambition est d'être en CFA d'ici trois ans de façon pérenne », confie le président Jacob. Faites le calcul : cela veut dire monter d'ici un ou deux ans, et se maintenir en CFA pour construire ensuite quelque chose de solide.
« Je ne veux pas révolutionner le Blois Foot, argue Maurice Bouquet. Il nous faut trouver de la stabilité, faire confiance aux jeunes. On ne peut pas, alors qu'on se bat pour le maintien depuis deux ans, viser la montée dès l'an prochain. Peut-être qu'on aura une belle surprise, mais contentons-nous d'abord de terminer 5e ou 6e du CFA 2. »
Directeur sportif de Montélimar cette saison (CFA 2), cet ancien Vert avance 388 matchs en 1re division. Pourquoi, dès lors, ne pas chercher à entraîner à cet étage ? « Une question de philosophie. Je sais que je ne suis pas capable d'entraîner une Ligue 1. Ma place est davantage au sein du monde amateur. » Et amateur, ça va jusqu'où, lui lance Patrice Lafargue, patron d'Idec et partenaire du BF 41 ? « Jusqu'au National », lui répond Bouquet.

Gaspard Brémond
sports.blois@nrco.fr

Source : La Nouvelle RĂ©publique



Mardi 28 Avril 10:54

Trois anciens Verts aux trois premières places de L2 au poste d'entraîneur

Le passage à l'ASSE semble être positif pour la carrière d'entraîneur, au moins pour occuper ce poste en Ligue 2.

En effet, on peut remarquer que les entraîneurs des trois équipes de tête en Ligue 2 (au 28 avril 2009) sont tous passés par l'ASSE :

Jean-Guy WALLEMME pour Lens,
Philippe MONTANIER pour Boulogne-sur-Mer,
Yvon POULIQUEN pour Metz.

Dans la course à la montée en Ligue 1, on peut noter également la présence de Daniel SANCHEZ à Tours.


Les fiches :
La fiche de Jean-Guy WALLEMME
La fiche de Philippe MONTANIER
La fiche d'Yvon POULIQUEN
La fiche de Daniel SANCHEZ


Lundi 27 Avril 20:26

Claude Robin nouvel entraîneur de Troyes

L'ancien directeur du centre de formation de l'ASSE Claude Robin remplace Ludovic Batelli Ă  la tĂŞte de Troyes (Ligue 2).

Il entraînait les "18 ans" de Troyes depuis son départ de l'ASSE en juillet 2007. Troyes est 19ème à 5 journées de la fin du championnat de Ligue 2.

Lundi 27 Avril 20:18

Helder Postiga buteur contre Estrela (vidéo)

Helder Postiga a marqué le premier but du Sporting Portugal contre Estrela :



Dimanche 26 Avril 14:50

Zokora en a marre de faire banquette

Malgré un contrat qui court jusqu’en juin 2012, le milieu international ivoirien Didier Zokora, 28 ans, envisagerait de quitter Tottenham. En concurrence avec Wilson Palacios, l’ancien Stéphanois commencerait à trouver le temps long sur le banc des Spurs. « Si je ne joue pas régulièrement, il faudra que je quitte le club, a-t-il expliqué au journal ivoirien Super Sport. Je comprends les choix d'Harry Redknapp qui dispose de beaucoup de bons joueurs. Mais j'ai besoin de jouer. La Coupe du monde approche et je ne peux pas rester remplaçant si je veux être dans l'équipe de Côte d'Ivoire. »

Source : Football365

Samedi 25 Avril 22:44

Laurent Blanc, vainqueur de la Coupe de la Ligue

Laurent Blanc remporte son 1er titre d'entraineur avec Bordeaux en dominant assez largement Vannes en finale de la Coupe de la Ligue sur le score de 4 buts Ă  0.

Samedi 25 Avril 15:03

Laurent Roussey donne une interview Ă  l'Equipe Magazine

Laurent Roussey, l'ancien entraineur de l'ASSE, a donné une longue interview à l'Equipe Magazine ce week-end.

Il y explique que certains joueurs n'étaient pas désirés (Matsui, Sauget) et qu'il avait voulu en faire venir d'autres, mais que personne ou peu de personnes voulaient au club (Pongole, Briand, Koné ou encore Hoarau)

Il est touché et déçu d'avoir perdu sa place d'entraîneur. Il regrette de ne pas avoir eu plus de temps et qu'à Saint-Etienne, personne n'est d'accord.


Suite à cet article, la direction de l'ASSE a réagi :
Les dirigeants Stéphanois ont souhaité réagir suite à l'interview de Laurent Roussey parue ce jour dans L'Equipe Magazine.

«Au moment où l'AS Saint-Etienne se lance dans un sprint final décisif pour sa survie, Laurent Roussey a choisi de donner une interview à L'Equipe Magazine en critiquant le club dans un tissu de contrevérités.
L'ancien entraîneur des Verts avoue de façon cynique être encore en contact avec des joueurs du club ce qui, d'un point de vue éthique, manque de noblesse.

L'ASSE attendra la fin du championnat pour rétablir - preuves à l'appui - toutes les vérités.



Jeudi 23 Avril 19:59

Diatta quitte déjà Hamilton pour les Emirats

Alors qu'il avait signé le mois dernier un contrat jusqu'à la fin mai avec le club écossais d'Hamilton, Lamine Diatta (33 ans) vient de le résilier pour s'engager avec Al Alhy. L'international sénégalais, ancien joueur de Rennes, Saint-Etienne et Lyon, devrait porter les couleurs du club des Emirats Arabes Unis jusqu'à la fin de la saison. Il n'a pas joué une seule rencontre avec le club écossais.

Jeudi 23 Avril 18:43

Pascal Feindoudo ne regrette pas d'ĂŞtre parti au Qatar

Il y a presque 10 ans de cela jour pour jour, la France entière découvrait, avec bonheur pour certains, malheur pour d’autres, un certain Pascal Feindouno. Jeté dans le grand bain par Élie Baup avec Bordeaux lors du match décisif pour l’attribution du titre face au PSG, l’attaquant guinéen marquait le but victorieux qui a fait chavirer tous les supporters girondins. À 18 ans seulement, Feindouno avait de l’or entre ses pieds. Devenu l’un des joueurs phares de la Ligue 1 avec le club au scapulaire puis avec l’AS Saint-Étienne, entrecoupé d’une escale à Lorient, le Guinéen a souvent régalé les spectateurs de gestes techniques magistraux, qui excusaient facilement ses coups de fatigue, hivernaux la plupart du temps. Après 5 années passées dans le Forez, ce technicien hors pair cédait aux sirènes qataries, tout comme son club (transfert évalué à 7 M€), et rejoignait Al-Saad. Huit mois après son départ, Footmercato a voulu en savoir plus sur la nouvelle vie du Guinéen, sur ses ambitions, son avenir, mais aussi obtenir son avis sur la mauvaise passe de son ancienne équipe.

 

Footmercato : Comment se passe votre sĂ©jour au Qatar ?

Pascal Feindouno : Très très bien. On a fini deuxièmes du championnat avec Al Saad. Et il reste la Coupe Ă  jouer.

FM : Combien de buts avez-vous marquĂ©s ?

PF : Je ne sais pas. Douze ou treize buts.

FM : Était-ce difficile de sÂ’adapter au football et Ă  la vie lĂ -bas ?

PF : Non, au football, il nÂ’y avait pas de problèmes, mais Ă  la vie oui. Dans un premier temps, quand tu ne connais personne, cÂ’est un peu difficile. Mais lĂ  maintenant ça va, je suis qatari dĂ©sormais.

FM : Comment situez-vous le niveau du championnat qatari ?

PF : Le niveau nÂ’est pas faible. Il est quand mĂŞme bon malgrĂ© tout, mais ce nÂ’est pas comme la Ligue 1 en France.

FM : Et en terme dÂ’entraĂ®nements ?

PF : Les entraĂ®nements sont bien, car il nÂ’y a que des entraĂ®neurs Ă©trangers. Il nÂ’y a aucun entraĂ®neur qatari.

FM : Vous nÂ’avez pas trop Ă©tĂ© dĂ©paysĂ© par la culture du pays ?

PF : Non, je mÂ’adapte. Cela sÂ’est toujours bien passĂ©. Ici, avant lÂ’entraĂ®nement, il faut attendre quelques minutes, le temps que les joueurs finissent de prier et après on commence lÂ’entraĂ®nement.

FM : Mis Ă  part la prière, quelles sont les autres choses qui vous ont Ă©tonnĂ© lĂ -bas ?

PF : Ici il nÂ’y a que des belles choses. Tout est neuf. CÂ’est tranquille, ce nÂ’est pas comme la France. Il nÂ’y a pas de danger ici. CÂ’est calme. CÂ’est easy comme ils disent (rires).

FM : ĂŠtes-vous Ă©panoui lĂ -bas ?

PF : Oui. Franchement ça va, je suis content.

FM : Aucun regret dÂ’ĂŞtre parti au Qatar donc ?

PF : Non, je ne regrette pas, franchement.

FM : Et financièrement, lÂ’affaire est toujours belle ?

PF : Oui, jÂ’ai un peu dÂ’argent quand mĂŞme, ça va (rires).

FM : Vous suivez toujours les rĂ©sultats de la Ligue 1 ?

PF : Oui, je les suis un peu. On a les chaĂ®nes ici. Ça passe sur Al-Jazeera.

FM : La situation de Saint-Étienne vous attriste-t-elle ?

PF : Ça va mal, mais le dernier match, ils ont gagnĂ© contre Lille. Ils commencent Ă  se rĂ©veiller. Pourquoi ils ne jouent pas comme ça tous les matchs ?

FM : Vous avez vĂ©cu le dĂ©but de saison avec les Verts. Comment expliquez-vous quÂ’ils en soient Ă  se battre pour le maintien ?

PF : Je ne sais pas. CÂ’est la mĂŞme Ă©quipe de toute façon. Je ne peux pas dire ce qui ne va pas. Ne me dites pas que cÂ’est mon dĂ©part ou celui dÂ’autres qui expliquent cela.

FM : ĂŠtes-vous persuadĂ© que votre dĂ©part nÂ’a rien changĂ© pour eux ?

PF : Écoutez, il faut quÂ’ils jouent aussi sans moi. CÂ’est le football cÂ’est comme ça. Moi je joue sans eux, je mÂ’adapte ici, donc ça va.

FM : Personne nÂ’a pu prendre votre succession de leader technique.

PF : Il y en a dÂ’autres qui peuvent assumer ce statut. Il faut leur demander.

FM : Laurent Roussey a-t-il sa part de responsabilitĂ© dans lÂ’Ă©chec stĂ©phanois ?

PF : ĂŠtre entraĂ®neur cÂ’est difficile. Quand ça va, on ne pense pas Ă  lÂ’entraĂ®neur, on ne le calcule pas. Mais quand ça ne va pas, tout tombe sur sa tĂŞte.

FM : Cela a dĂ» vous surprendre quÂ’après un dĂ©but de saison pas vraiment inquiĂ©tant, Saint-Étienne ait plongĂ© au classement.

PF : Oui, cela me surprend un peu. Et après je me dis, bon, cÂ’est le football.

FM : Que vous disent vos anciens coĂ©quipiers ?

PF : On parle de football de temps en temps, et puis je dis, allez on oublie ça.

FM : Il y a quelques mois, vous disiez que Gomis aurait dĂ» quitter le club...

PF : CÂ’est vrai, je lui ai dit ça. Je ne le cache pas. Quand il voyait que ça nÂ’allait plus, il pouvait demander au club de changer, de partir, de faire quelque chose. Quand ça ne va pas, tu te poses des questions. Moi ça me fait mal quÂ’on le siffle. Avec tout ce quÂ’il a fait pour lÂ’Ă©quipe et pour le club. Peut-ĂŞtre pour moi, cÂ’est mieux quÂ’il parte. Maintenant, il doit finir la saison et voir ensuite ce qui se passe.

FM : Dans quel Ă©tat dÂ’esprit se trouvait-il ?

PF : Lui ne savait pas trop. Il est jeune, mais on dit souvent que le football nÂ’a pas d’âge... Moi jÂ’ai plus dÂ’expĂ©rience que BafĂ©. Il y a trois ans, jÂ’avais le mĂŞme problème. JÂ’Ă©tais sifflĂ©. JÂ’ai acceptĂ© les critiques. JÂ’ai serrĂ© les coudes et jÂ’ai continuĂ©. Après les gens criaient « Feindouno Feindouno Feindouno Â». Ce sont les mĂŞmes personnes qui me sifflaient puis qui mÂ’applaudissaient. Comme jÂ’ai lÂ’expĂ©rience, je sais quÂ’il faut faire avec.

FM : Quelle est la meilleure solution pour lui selon vous ?

PF : Moi je lui ai toujours dit : « Baf Ă©coute moi très bien, aujourdÂ’hui, cÂ’est comme ça, demain cela aura changĂ©. NÂ’Ă©coute personne, joue ton football. Fais de bons matches, rentre chez toi et tu fais ce que tu veux Â».

FM : Contrairement Ă  Saint-Étienne, votre ancien club Bordeaux est lui sur le devant de la scène. QuÂ’est-ce que cela vous inspire ?

PF : Cela me fait plaisir. JÂ’ai gardĂ© de bons contacts avec Bordeaux. Partout oĂą tu passes de bons moments, cÂ’est obligĂ© !

FM : Élie Baup dit que cette situation lui rappelle le titre de 99. ĂŠtes-vous dÂ’accord ? Pensez-vous que Bordeaux peut-ĂŞtre champion ?

PF : Oui, Bordeaux peut ĂŞtre champion, car ils ont tout cette saison. Mais je nÂ’ai pas de favoris. Je ne joue plus en France. Je voulais voir Saint-Étienne champion.

FM : La France ne vous manque pas ?

PF : La France me manque, mais pas pour jouer, pas pour le football.

FM : Quand sÂ’achève votre contrat ?

PF : JÂ’ai signĂ© 3 ans. LĂ  il me reste deux ans. Ça passe vite ! Le temps, cÂ’est de lÂ’argent !

FM : Vous ĂŞtes un joueur particulièrement apprĂ©ciĂ© dans lÂ’Hexagone. Est-ce quÂ’un retour serait possible cet Ă©tĂ© ?

PF : Je ne sais pas. SÂ’ils me payent en net je veux bien ! (rires). Il faut toujours chercher lÂ’argent mĂŞme si tu en as. LÂ’argent attire lÂ’argent.

FM : Allez-vous rester au Qatar jusquÂ’au terme de votre contrat ?

PF : Je ne sais pas. Tu peux signer dix ans et partir avant. Il me reste deux ans, mais je ne peux vraiment pas dire oĂą je serai dÂ’ici lĂ .

FM : Imaginons que lÂ’un des quatre premiers de la Ligue 1 vous propose un bon salaire et surtout un bon challenge sportif...

PF : Les 4 premiers lĂ , sÂ’ils me proposent un bon contrat, il faut que ça soit plus que le salaire dÂ’Al-Saad, sinon je ne viens pas. Pourquoi irais-je dans un endroit oĂą je gagne moins ? Moi jÂ’ai le football encore dans les jambes. JÂ’entends parler des gens qui disent que Pascal est allĂ© se cacher lĂ -bas au Qatar. Non, non, on ne perd pas son football. Je suis international encore, je nÂ’ai pas raccrochĂ© ! Je sais que je peux jouer dans de grandes Ă©quipes, mais si je nÂ’ai pas lÂ’occasion, je ne vais pas prendre lÂ’avion et me prĂ©senter Ă  eux. Ă€ chaque fois, Ă  Saint-Étienne, il y avait de grands clubs sur moi, ils nÂ’ont jamais voulu me laisser partir. Je ne vais pas les tuer pour aller lĂ -bas. Je suis sous contrat, je ne peux pas ! Chaque chose en son temps. Mon temps va peut-ĂŞtre arriver pour aller dans un grand club. Il faut toujours croire, il faut espĂ©rer.

FM : Partir au Qatar, cÂ’est prendre le risque dÂ’ĂŞtre oubliĂ©, non ?

PF : Non ! Moi je sais quÂ’ils ne mÂ’ont pas oubliĂ©. Il y a la tĂ©lĂ© partout. MĂŞme si tu joues dans ton salon, il y a quelquÂ’un qui te regarde au plafond ! CÂ’est la vĂ©ritĂ©.

FM : Des clubs sont venus se renseigner Ă  votre sujet ?

PF : Je ne sais pas, je ne suis pas au courant. Peut-ĂŞtre mon agent, mais il ne me le dira pas. Il ne veut pas que cela me monte Ă  la tĂŞte.

FM : Ă€ lÂ’heure actuelle, quel club pourrait vous faire revenir en France sÂ’il vous offrait le salaire souhaitĂ© ?

PF : Je ne sais pas... MĂŞme si cÂ’est Grenoble, je viens !

Source : FootMercato



Jeudi 23 Avril 13:20

Ignacio Piatti dans le viseur du Real Madrid ?

Aligné une seule fois en championnat lors de la saison 2005/2006, l’ancien pensionnaire des Chacarita Juniors était reparti dans l’indifférence générale un an après, en janvier 2007. Rentré en Argentine, au Gimnasia, l’ex-Stéphanois est redevenu un titulaire. Sous contrat jusqu’en juin prochain, Piatti a toutefois d’ores et déjà fait part à ses dirigeants qu’il ne restera pas au club cet été. Et pour cause. Selon Diario Hoy, le joueur serait en effet suivi par plusieurs grosses écuries européennes telles que la Lazio, le Genoa, Naples, Benfica, mais surtout le Real Madrid. Alors que les noms de stars pour le prochain mercato se succèdent du côté de Santiago Bernabeu, celui de Piatti pourrait être une des plus grosses surprises de l’été. Incapable de s’imposer en Ligue 1, l’Argentin bluffera-t-il tout son monde en signant à Madrid ?

source : footmercato

Mercredi 22 Avril 15:52

Finale Bordeaux/Vannes : ni Boudarène, ni Bridonneau dans le groupe

Le club de Boudarène et de Bridonneau va affronter Bordeaux en finale de la coupe de la Ligue.

Mais aucun des deux ne figure dans le groupe de Vannes.

Mardi 21 Avril 22:41

[Coupe de France] Ronan le Crom n'ira pas au Stade de France

Ronan le Crom, gardien de Grenoble, ne foulera pas la pelouse du Stade de France pour la finale de la Coupe de France. Grenoble a été battu au stade des Alpes par Rennes (0-1). Ronan le Crom était titulaire dans les cages grenebloises.

Mardi 21 Avril 17:59

[Coupe de France]Ronan Le Crom : " Un rendez-vous historique"

Le Crom : "Un rendez-vous historique"

Pour la première fois de son histoire, Grenoble (L1) disputera une demi-finale de Coupe de France, ce mardi (20h45) sur sa pelouse du Stade des Alpes face à Rennes (L1). Titulaire lors des rencontres de Coupe à la place de Grégory Wimbée, le gardien Ronan Le Crom (photo contre Monaco) s'attend à une rencontre difficile mais assure que les Isérois feront le maximum pour rejoindre le Stade de France.

Comment appréhendez-vous cette demi-finale de Coupe de France ?
"D'abord, c'est historique pour le club qui n'avait jusqu'ici jamais joué de demi-finale. On sent donc une grande ferveur autour de nous, il y a une réelle attente du public grenoblois, de tous nos supporteurs. Mais malgré le piment de cette épreuve, on va essayer d'aborder ce match tranquillement, même si on sait qu'il est capital."

Grenoble a déjà battu Rennes (1-0 en Isère) en championnat. Le coup est jouable mardi soir ?
"Rennes est une équipe solide mais la Coupe n'a rien à voir avec le championnat. Ce sera difficile mais on va jouer notre carte à fond. On lutte toujours pour le maintien en Ligue 1, au contraire des Rennais, mais il faut bien dissocier les deux compétitions. Et si on est là, c'est aussi parce qu'on le mérite."

Pensez-vous Ă  la finale au stade de France ?
"Avant de jouer au SDF, il faudra gagner au Stade des Alpes. Mais une finale de Coupe, c'est sympa pour un club, on peut alors se dire qu'on brigue un trophée. Ramener la Coupe, ce serait formidable mais il ne faut pas anticiper les choses."

Source : FFF



Lundi 20 Avril 12:10

Curkovic a donné le coup d'envoi du match ASSE/Lille

L'ancien gardien de l'ASSE Yvan Curkovic a donné le coup d'envoi du match de Ligue 1 entre l'ASSE et Lille le samedi 18 avril 2009.

Il a porté chance avec la victoire des Verts 2-1.

La fiche d'Yvan Curkovic.

Dimanche 19 Avril 16:24

David Hellebuyck : "On a été bidons"

VOILÀ LE GENRE de soirée qui pourrait bien conforter Frédéric Antonetti dans ses envies d’ailleurs. À la Beaujoire, le coach de l’OGC Nice a tout bonnement été abandonné par ses joueurs. Même les signaux envoyés depuis le banc de touche n’ont pas suffi à réveiller Echouafni et ses coéquipiers. Plutôt que sortir de ses gongs, Antonetti a préféré contenir sa colère lors de son très court passage au parloir. « Je ne répondrai à aucune question. Nantes a mérité sa victoire, il n’y a rien à redire. Quant à mon équipe, il y a des soirs où il vaut mieux se taire ! » Tête basse, comme des élèves pris en flagrant délit de buller, les Niçois ont préféré éviter l’analyse d’après-match, à l’exception du milieu de terrain David Hellebuyck. Concis mais extrêmement réaliste : « C’est catastrophique ! Le match que nous avons sorti ce soir est impardonnable. Il va falloir remettre les pendules à l’heure avant le prochain match. Moi, j’ai essayé de faire le maximum mais il y a des soirs où rien ne marche. Au niveau de l’état d’esprit, on n’y était pas. Dans les duels, on a été bouffés. En voyant ça, tu te dis que les six derniers matches vont être longs. » Histoire que les Nantais ne se prennent pas à rêver après cette victoire, Hellebuyck a parlé à juste titre « d’un petit match de Ligue 1. » L’explication de texte promet du côté du stade du Ray. « On ne peut pas finir comme ça. Le coach était dépité de notre prestation mais tous les joueurs savent qu’ils ont été bidons ! » Déjà un bon point pour Hellebuyck et les siens.

Samedi 18 Avril 12:13

[Ligue 2, 32ème journée] Les réactions des entraîneurs passés par Saint-Etienne

Voici les réactions des entraineurs de L2 passés par Saint-Etienne après la 32ème journée.

Yvon POULIQUEN (entraîneur de Metz. défaite 1-3 contre Clermont) : «La victoire de Clermont est logique, nous avons affiché trop de lacunes ce soir, surtout des lacune défensives en offrant des possibilités à Clermont, qui en a profité. Quand on fait un début de match aussi moyen et qu’on a l’opportunité d’ouvrir la marque, on n’a pas le droit de gâcher ces bonnes conditions. C’est un rappel à l’ordre, à nous de ne pas réitérer pareille contre-performance. Il ne s’agit pas de fébrilité. Quand on est chasseur, on a le droit d’être fébrile, pas dans notre position. Maintenant, nous avons notre destin entre nos pieds, nous avons grillé notre joker ce soir. »

Thierry LAUREY (entraîneur d’Amiens, 1-1 contre Angers) : « C’est comme un sentiment de déjà-vu. C’était assez logique qu’on ouvre le score. Après on a été perturbé sur leurs changements et ils ont réussi à égaliser. Sans faire un grand match, les Angevins ont pris un point. »

Olivier PANTALONI (entraîneur d’Ajaccio, 0-0 à Guingamp) : « Après deux défaites consécutives, on était venus pour ne pas prendre de but et ramener quelque chose. C’est satisfaisant, d’autant que nous avons montré du sérieux et de la discipline. Maintenant, il faut à tout prix nous imposer à domicile, vendredi prochain contre Amiens. »

Daniel SANCHEZ (entraîneur de Tours, victoire 2-0 contre Strasbourg) : « On se rapproche des équipes de devant. On a été rigoureux, costauds. Mais il faut relativiser car les Strasbourgeois ont joué lundi. Cette victoire confirme notre potentiel et on peut jouer un rôle dans cette fin de saison. Si on se réfère à nos neuf matches sans défaite, on peut dire qu’on est invincible, oui. Mais attention, en foot, tout va très vite. Le danger serait de croire justement qu’on est arrivé. Il faut continuer à être libérés mais ne pas se relâcher. »

Philippe MONTANIER (entraîneur de Boulogne-sur-Mer, victoire 1-0 contre Troyes) : « C’est bien d’avoir marqué sur une action de jeu. On savoure notre bonheur. On voulait une fin de saison intéressante. Sans sous-estimer les adversaires, on essayera d’aller le plus haut possible, de prolonger notre série de victoires. Et comme on a aussi connu des bas cette saison, on restera humbles et prudents. On n’a rien à perdre, mais on ne va se mettre des choses en tête. »



Vendredi 17 Avril 18:39

Jean-Guy Wallemme : "Voir les Verts là me désolent"

Les Verts meurent en silence... Le constat générique n'émeut plus personne dans le Forez où la pénurie de résultats de l'AS Saint-Étienne, adversaire du LOSC demain, ne soulève désormais qu'indifférence et lassitude feutrées. Jean-Guy Wallemme qui vécut naguère au contact de l'ASSE, en tant que joueur, puis comme entraîneur (avec Rudi Garcia) a une vision très claire du sujet.


Le temps n'efface pas tout. Pour Jean-Guy Wallemme, aujourd'hui investi d'une mission d'intérêt public à Lens, les misères stéphanoises du moment n'oblitèrent pas le passé, son passé. « Quand j'étais môme, moi aussi j'avais rêvé en regardant les Verts. Alors, jouer là-bas, avec le maillot vert sur le dos et dans ce stade (Geoffroy-Guichard), ce fut une expérience formidable ! »

L'actuel entraîneur du Racing passa deux années de sa vie professionnelle là-bas. « Après Robert Nouzaret et John Toshack(entraîneur gallois qui dirigea aussi le Real Madrid), les joueurs avaient souhaité que je m'investisse à la tête de l'équipe, tout en demeurant sur le terrain. Même si Rudi (Garcia) avait été déçu, lui qui occupait déjà les fonctions d'adjoint, de ne pas être choisi, la formule avait plutôt bien fonctionné. Mais tout s'est soudain gâté avec l'affaire des faux passeports (1). Un samedi, nous étions treizièmes, le mardi suivant, on nous retirait sept points (six en appel) et nous tombions à la 19e place (au final, l'ASSE descendit en L2) . » Si Jean-Guy Wallemme extrait de sa mémoire cet épisode abrasif, c'est pour rappeler, qu'au-delà de son époque fastueuse, l'AS Saint-Étienne galéra plus souvent qu'à son tour dans les méandres d'un passé envolé. « Voir les Verts là me désole. Ça me fait bien sûr penser à Lens qui, la saison dernière, vécut aussi une rude dégringolade. Je n'ai pas l'impression que les joueurs stéphanois soient conscients de la situation. Ils comptent peut-être sur leur talent présumé pour sortir de l'ornière et ils se renvoient mutuellement le ballon. Or, on sait que dans ces cas-là, le talent ne suffit pas. On se dit qu'on va s'en sortir et les points filent. Et puis, sont-ils en phase pour décréter l'état d'urgence ? Certains doivent sûrement penser à leur carrière. Je ne vois pas de guerriers à Saint-Étienne. En matière de talents, Saint-Étienne est sans doute l'équipe la mieux lotie du groupe des mal classés. Mais... Un gars comme Gomis qui a signé un nouveau contrat du feu de Dieu, n'est plus aussi performant. Ce n'est pas anodin. Sans être aigri rétrospectivement, je m'interroge cependant sur ses envies profondes. Quand on gagne autant d'argent (200 000 E mensuels selon la rumeur), on n'est plus sur la même planète ! À ce tarif-là, je ne suis pas sûr non plus qu'un joueur ait la rage pour sauver son club coûte que coûte. Par ailleurs, le fait d'avoir deux présidents ne me semble pas opportun. Deux décideurs, ce n'est jamais évident à gérer... » •


Source : La voix du nord
 



Vendredi 17 Avril 18:37

Rudi Garcia veut ĂŞtre de la lutte finale

En déplacement samedi à Saint-Etienne (21h00), le LOSC de Rudi Garcia doit impérativement l'emporter pour continuer d'espérer une place en Ligue des champions, la saison prochaine. Face à l'un de ses anciens clubs, dont il garde un souvenir fort, l'entraîneur lillois espère simplement «rester avec les meilleurs». Il fera les comptes après le match, alors que se profile dans dix jours la réception de Marseille.

«Rudi, Lille se rend samedi à Saint-Etienne, un mal classé. Un match compliqué ?
Ce n'est pas plus compliqué que d'aller à Caen, Nantes, Valenciennes ou Auxerre à l'époque où ces équipes étaient elles aussi mal classées. Le contexte est identique. Retourner à Geoffroy-Guichard est un plaisir par avance pour moi, c'est le meilleur public de France. C'est aussi un public exigeant, de connaisseurs, un public qui aime le beau jeu. Saint-Etienne lutte et le public peut les pousser.

Cela vous fait-il quelque chose à titre de personnel de mettre éventuellement un peu plus en difficulté le club ?
J'ai joué dans le passé à Caen et j'étais bien embêté que Caen soit dans ces eaux-là. Maintenant, je m'occupe des intérêts du LOSC, même si j'ai de l'affection pour Saint-Etienne. Ce que je souhaite, c'est que le LOSC prenne trois points ce samedi.

Vous avez été adjoint de Robert Nouzaret chez les Verts, avant de prendre les commandes de l'équipe avec Jean-Guy Wallemme après le départ de John Toshak...
J'ai vécu de grands moments de bonheur, avec la remontée (NDLR : en 1999) et la sixième place ensuite. C'est assez magique de vivre ça à Saint-Etienne. Après, ce fut plus difficile avec l'affaire des faux passeports et les sept points de pénalité qui ont suivis (NDLR : le club fut relégué à l'issue de la saison 2000-2001). Ces moments là, ça vous forge, c'est formateur. Je n'avais jamais vu autant de médias que cette saison-là ! Même en Ligue 2, l'engouement du public était extraordinaire. Je me souviens d'une semaine où nous recevions deux fois Gueugnon puis Valence. Au total, 100 000 personnes étaient venues ! Ça décrit Geoffroy-Guichard. Pour un entraîneur adjoint, c'est un beau passage. C'est l'un des grands clubs français.

Pour revenir au match, le LOSC doit impérativement s'imposer pour rester en embuscade, au classement...
Je me dis qu'il faut gagner à Saint-Etienne pour avoir trois points de plus. Après le match, on verra où on se situe et on aura bien assez à s'occuper avec la réception de Marseille, qui sera un gros match. Pour le moment, on n'a pas changé notre fusil d'épaule, nous voulons rester avec les meilleurs. Nous ne sommes pas rentrés dans le sprint final et nous voulons y participer. Nous sommes à sept matches de la fin. Les équipes avec le plus de constance finiront bien classées.»

Recueilli par Olivier MAILLARD, Ă  Luchin

Source : L'Equipe



Jeudi 16 Avril 21:44

Mickael Pontal prêt pour le choc contre Fréjus

Foot-National :  Mickael, comment abordes-tu ce match face Ă  FrĂ©jus, qui sera capital pour le titre et la montĂ©e ?

Mickael Pontal : Nous rentrons dans un sprint final avec Fréjus ,ce match est très important au vu du classement actuel. Nous devons nous imposer à domicile, mais surtout continuer notre formidable aventure..

Après les defaites face à St Priest et Montpellier vous avez enchainé avec 2 victoires, quel est l'état d'esprit du groupe ?

Mickael Pontal : L'Ă©tat d 'esprit est gĂ©nial.  Le groupe a une très forte envie de rĂ©ussir ce challenge formidable.

Quelles sont les forces de Hyères cette saison ?

Mickael PontalJe dirai que notre force est l'ambiance qui règne au sein de l'équipe. Les joueurs apportent leur générosité et aussi leur talent au sein du collectif.

La suite de l'interview sur ce lien

Source : www.foot-national.com

 



Jeudi 16 Avril 21:32

[UEFA] C'est fini pour Camara et Armand

La coupe de l'UEFA s'est terminée pour le PSG et les anciens stéphanois Zoumana Camara et Sylvain Armand.

Le club de la capitale s'est incliné 3/0 à Kiev après 0-0 au match aller.

Camara et Armand ont joué l'intégralité de la rencontre.

Jeudi 16 Avril 18:28

[Crise Sète] Chavériat ira bien jouer à Sannois

Le FC Sète est revenu sur sa décision. Vingt-quatre après avoir faxé, mercredi, à la Fédération Française de Football une déclaration de forfait pour le match à Sannois Saint-Gratien, programmé samedi à 18h00, le club héraultais ira finalement dans le Val-d'Oise pour y disputer la 32e journée de National.

Les dirigeants sétois expliquent, jeudi, sur leur site Internet « avoir trouvé les moyens financiers, qui ont été acceptés par le maire de Sète, pour se déplacer en région parisienne ». Et la Fédération Française de Football a autorisé ce changement d'avis. Pour rappel, le FC Sète traverse actuellement une grave crise financière et doit impérativement trouver de nouvelles ressources afin d'éviter le dépôt de bilan.

Jeudi 16 Avril 17:55

Siaka Tiéné de retour à l'entraînement

Antoine Kombouaré pourrait récupérer Siaka Tiéné pour la réception du Mans (32eme journée de L1), samedi.

L'arrière gauche ivoirien, souffrant à un mollet, a effectué une séance spécifique, jeudi. Il effectuera un dernier test vendredi.

Mercredi 15 Avril 19:08

Chavériat et le FC Sète déclarent forfait pour la rencontre à Sannois

En raison des difficultés actuelles du club, Blandine Authié, présidente du Conseil d’Orientation et de Surveillance de la Société d’Economie Mixte Sportive FC Sète 34, a officiellement déclaré le forfait de l’équipe sétoise lors de la prochaine journée du championnat National.

Les « Vert et Blanc » devaient se rendre en région parisienne pour affronter l’Entente Sannois – Saint Gratien le samedi 18 Avril à 18h00 pour le compte de la 32ème journée.

En plus de l’amende à payer à la Fédération Française de Football qui sanctionne les forfaits, le FC Sète devra indemniser le club parisien des recettes de billetterie en se basant sur l’affluence moyenne depuis le début de la saison de l’équipe locale.

En revanche, aucune décision n’a été prise pour la prochaine rencontre des Sétois à domicile contre Cassis Carnoux, toujours prévue le vendredi 24 avril à 20h00.

Source : Site officiel de Sète



Mercredi 15 Avril 16:44

Hérita Ilunga transféré définitivement à West Ham

Prêté par Toulouse en août 2008, Hérita Ilunga s'est engagé avec West Ham jusqu'en juin 2013.

Le club a annoncé avoir finalisé le transfert définitif.

L'option d'achat fixée par les deux clubs l'été dernier s'élevait à 3,5 millions d'euros.

Mardi 14 Avril 19:37

Didier Tholot nouvel entraîneur du FC Sion

Didier Tholot (45 ans) est le nouvel entraîneur du FC Sion, comme Christian Constantin l'avait laissé entendre après la demi-finale de Coupe de Suisse.

Il a signé jusqu'au terme de la saison. Le Français, qui avait joué avec les Sédunois de 1997 à 1999, a débuté son parcours d'entraîneur à Sion lors de la saison 2003/04.

Source : TSR.

Lundi 13 Avril 22:34

Yahia buteur dans le match au sommet de Ligue 2

Aeledinne Yahia a marqué lors de la victoire de Lens contre Strasbourg (4-1). Il a inscrit le 3ème but lensois d'un splendide retourné acrobatique à la 59ème minute. Lens repasse en tête de la Ligue 2.

Lundi 13 Avril 19:23

Philippe Montanier prolonge Ă  Boulogne

Selon la Voix du Nord, Philippe Montanier a prolongé de deux saisons son contrat avec l'USBO. Le technicien de quarante-quatre ans est désormais lié jusqu'en 2011 au club boulonnais, actuellement quatrième de Ligue 2.

Lundi 13 Avril 19:19

Giovanni Bia défend son poulain Macheda, joueur de MU

Propulsé sur le devant de la scène en Premier League, avec deux buts décisifs inscrits au cours de ses deux premières apparitions sous le maillot de Manchester United, face à Aston Villa et à Sunderland, Frederico Macheda pourrait rapidement se voir offrir un contrat de cinq ans chez les Red Devils. Son agent Giovanni Bia, qui s'est exprimé sur Sky TV Italia, a en effet indiqué ce lundi que le club pourrait «lui proposer un contrat de cinq ans, et je pense que c'est logique, car ça n'a ni queue ni tête de perdre un joueur à 21 ans», avant de préciser qu'ils n'avaient pas «parlé de montants».

Lundi 13 Avril 19:17

Nilsson buteur et passeur avec Vitesse Arnhem

Lasse Nilsson a marqué de son empreinte la rencontre de Vitesse Arhnem à Groningen, victoire d'Arnhem 3 buts à 2. Il a en effet marqué le 1er but de son équipe et réalisé 2 passes décisives.

Le résumé de la rencontre en vidéo sur ce lien http://www.youtube.com/watch?v=0C9mzk53_p0

 



Samedi 11 Avril 12:36

But de Nicolas Marin avec Bastia

En Ligue 2, Nicolas Marin a marqué un but avec Bastia contre Sedan.

C'est lui qui a égalisé à la 30ème minute, permettant à son équipe de faire 1-1 à Sedan.

Vendredi 10 Avril 16:07

Match nul pour Camara en coupe d'Europe

En quart de finale aller de la coupe UEFA, le PSG a fait match nul 0-0 Ă  domicile contre le Dynamo Kiev.

Zoumana Camara a joué tout le match.

Jeudi 09 Avril 17:37

Philippe Montanier devrait prolonger Ă  Boulogne

Le coach de l'USBCO, Philippe Montanier devrait prolonger son contrat qui arrivait à échéance en juin, indique le quotidien L'Equipe. Le président Wattez donnera ainsi le coup d'envoi du mercato boulonnais dont le plus difficile challenge sera de conserver pas moins de dix joueurs en fin de contrat. Le maintien du coach Montanier a la tête du club, doit donner des garanties supplémentaires pour conserver le groupe actuellement cinquième et toujours en course pour la montée.

Jeudi 09 Avril 17:36

Yvan Bouget à nouveau sélectionné avec l'équipe Rhône-Alpes

Yvan BOUGET est à nouveau sélectionné avec l'équipe de ligue Rhône-Alpes pour la coupe UEFA des régions.

La rencontre est le samedi 11 avril 2009 Ă  Feyzin contre la ligue du Languedoc.


Jeudi 09 Avril 11:41

Revoir la vidéo de Bridonneau contre Châteauroux

Souvenez-vous de ce fantastique but de Damien Bridonneau contre Châteauroux :



Mardi 07 Avril 23:20

Bruno Carotti : "Il ne faudra pas perdre face Ă  notre voisin"


Le défenseur et capitaine du MHSC a réintégré le onze de Rolland Courbis lors des derniers matchs.

Bruno, quel est le moral des troupes après la défaite à Vannes ?

On ne peut pas nier que cette défaite est un petit coup d’arrêt en ce qui concerne notre ambition de retrouver le Ligue 1. Maintenant, il faut montrer qu’on est une équipe de caractère et enchaîner deux victoires face à Clermont et Nîmes. Dans ce cas-là, je suis sûr qu’on recollerait au trio de tête. Il faut garder en point de mire le dernier match à la Mosson face à Strasbourg pour qu’il reste décisif. Même s’il n’y a pas que les Alsaciens, rien n’est encore joué pour les trois premières places.


En début de semaine, vous avez eu droit à une longue discussion avant l’entraînement dans le vestiaire avec tout le staff technique, qu’est-ce qu’il en est ressorti ?
Le staff nous a bien précisé que l’objectif était toujours la montée malgré nos cinq points de retard sur le 3e. Il ne faut pas penser qu’on a loupé le coche, il reste neuf matchs pour aller décrocher cet objectif. Certes, on n’a plus trop de marge d’erreur, mais il faut être persuadés qu’on en est capables !

Comment expliques-tu qu’une fois le problème de la Mosson résolu, c’est désormais à l’extérieur que vous éprouvez des difficultés ? Alors que c’était l’inverse auparavant dans la saison…
C’est psychologiquement incohérent. A la maison, on avance tout le temps sans se poser de question tandis qu’à l’extérieur on cherche peut-être inconsciemment à être bien en place avant toute autre chose. Sans réussir à aller de l’avant aussi rapidement. Ce facteur psychologique est un peu débile et je ne sais pas comment l’expliquer.


Le choix du coach de jouer avec trois attaquants à Vannes a été critiqué par certains, qu’en penses-tu ?
Il y a toujours des critiques quand on perd, il faut les accepter et se dire que les joueurs doivent arriver Ă  mettre en application le plan de jeu mis en place avant le match.

Vous n’avez plus le droit à l’erreur, aller gagner à Nîmes ne sera pourtant pas une mince affaire…
Ne mélangeons pas tout. On doit d’abord renouer avec la victoire face à Clermont. Après, on se penchera tranquillement sur le match de Nîmes. Ils sont toujours en vie et il n’ont rien lâché. A nous de nous en inspirer.

Au match aller, le staff montpelliérain avait minimisé l’importance du derby, une erreur à peut-être…
C’était bien, il faut d’abord penser au foot. Même si cela reste évidemment un match particulier où il y aura beaucoup de passion autour. Les joueurs n’ont pas besoin de grands discours pour qu’ils sachent que c’est important. On a tous des proches qui sont là pour nous le rappeler. Il ne faudra pas perdre face à notre voisin et éviter les débordements, c’est tout.

Textes et Photos N.D.
Source : www.actufoot.com/34

 



Lundi 06 Avril 15:55

Le but de Faye en vidéo

Faye a marqué avec Tours contre Angers.

Voici le résumé en vidéo du match (Tours/Angers 3-1).

Le but de Faye se situe environ après 2 minutes et 20 secondes.



Lundi 06 Avril 15:46

Guarin dans le groupe pour affronter Manchester United

Dans le cadre des quarts de finale aller de la Ligue des Champions 2008-2009, Freddy Guarin est dans le groupe de Porto pour affronter Manchester United.

Lundi 06 Avril 12:19

Boudarène a rejoué

Fabien Boudarène a rejoué avec la réserve de Vannes après sa grave blessure.

Dimanche 05 Avril 14:14

Stéphane Hernandez : "Rester au contact"

Image Son arrivée avait permis à la défense des Croix de Savoie de se stabiliser. De gagner en efficacité aussi. Devenu une pièce incontournable de la chaîne haut-savoyarde, Stéphane Hernandez (en photo ci-contre) a donc rapidement endossé le costume de patron. De la voix et indéniablement par ses qualités, l’ancien vannetais n’a pas mis longtemps à s’imposer. Avant de recevoir Libourne Saint-Seurin, ce samedi à 18h00, Hernandez fait le point.

StĂ©phane, avec un peu de recul, que retiens-tu du match face Ă  Louhans-Cuiseaux ?
StĂ©phane Hernandez : « La victoire, Ă©videmment. Elle nous permet dÂ’atteindre les 40 points. CÂ’Ă©tait lÂ’objectif avant le match. Et on a su remporter ces trois points. On se rapproche du maintien, cÂ’est bien. Cela dit, on Ă©tait tous un peu déçus de la première mi-temps disputĂ©e. On a manquĂ© dÂ’agressivitĂ©. Bon, on ne va pas faire la fine bouche non plusÂ… Â»

Depuis quelques matches, les premières périodes à domicile sont souvent difficiles…
S.H. : « CÂ’est vrai. Inconsciemment, on se dit quÂ’il faut dÂ’abord bien dĂ©fendre avant de vouloir bien attaquer. Car si tu prends un but, après, cÂ’est vraiment difficile de revenir. On veut en premier lieu assurer notre assise dĂ©fensive. Petit Ă  petit, on prend la mesure de notre adversaire. On sait hausser le ton. CÂ’est ce qui sÂ’est produit contre Louhans-Cuiseaux. Â»

Tu es associĂ© Ă  Nicolas Leblanc, en dĂ©fense centrale, dĂ©sormais. Cela change-t-il dÂ’Angoula ou de BikoyoĂŻ, par exemple ?
S.H. : « ForcĂ©ment, il a fallu recrĂ©er des automatismes. Et ce nÂ’est jamais Ă©vident. Mais on peut dire que le duo fonctionne plutĂ´t bien. Et dès notre premier match, on a senti quÂ’on Ă©tait tous les deux dans le coup. A lÂ’entraĂ®nement, on travaille automatiquement la complĂ©mentaritĂ©. Je sais ce quÂ’il faut faire avec Nico, comme je sais ce quÂ’il ne faut pas faire. On se connaĂ®t, maintenant. Car on sÂ’entend dĂ©jĂ  vraiment bien en dehors. Â»

Personnellement, cela fait cinq mois que tu es au club. Comment te sens-tu, ici, en Haute-Savoie ?
S.H. : « Je suis très content dÂ’avoir signĂ© aux Croix de Savoie. CÂ’est conforme Ă  ce que lÂ’on mÂ’avait prĂ©sentĂ©. CÂ’est un club familial oĂą il y fait bon vivre. Le staff est compĂ©tent et le discours du coach mÂ’avait bien plu. ForcĂ©ment, on prĂ©fĂ©rerait dÂ’autres installations dÂ’entraĂ®nement. Quand je suis arrivĂ©, les dirigeants mÂ’avaient parlĂ© de maintien. Après, on pensera Ă  la Ligue 2. Cela dit, je pense quÂ’il y avait une autre carte Ă  jouer cette saison. Si le groupe avait Ă©tĂ© constituĂ© au dĂ©but de saison, on aurait Ă©tĂ© mieux classĂ©. Â»

Samedi, vous accueillez Libourne Saint-Seurin Ă  MoynatÂ…
S.H. : « Je ne connais pas grand-chose de cette Ă©quipe si ce nÂ’est que je suis surpris de la position quÂ’elle occupe actuellement. Ils vont donc jouer les derniers matches pour assurer leur survie. Ce ne sera pas Ă©vident. Nous, on doit obtenir le maintien dĂ©finitivement. Ensuite, il serait bien de terminer dans les cinq-six premiers. Pour prĂ©parer lÂ’annĂ©e prochaineÂ… Â»

Propos recueillis par Ju.D. – CrĂ©dit Photo : Serge Deville

Source : Site officiel de Croix-de-Savoie



Samedi 04 Avril 14:18

Rien ne va plus au Sète FC, club de Loïc Chavériat

La crise y couvait déjà. Cette fois-ci, elle est bien présente. Le Sète FC, club de Loïc Chavériat va mal, très mal et pourrait arrêter ses activités sportives lors de la prochaine journée de National si on ne croit leur entraineur Frédéric Remola.

Si les « Vert et Blanc » se sont rendus hier à Niort, ils ne sont pas partis comme prévu initialement à 16 mais seulement avec 13 joueurs. Frédéric Remola confirme : « Abrial, Kharrazi et Rouve qui devaient faire partie du groupe ne sont pas venus car comme chacun le sait, il y a un gros soucis au niveau du club. Tout le monde sait que depuis plusieurs semaines la situation est grave, maintenant, elle est devenue critique ».

« Hier, au moment du départ, les trois joueurs cités sont restés Sète. Ils travaillent et comme ils ne sont plus payés par le club, ils ont préféré rester à Sète plutôt que de venir à Niort. Il leur aurait fallu poser un jour de congé et certainement ne pas jouer. On ne peut vraiment pas leur en vouloir » commente désabusé Fred Remola.

Si dans une de nos précédentes éditions – voir l’HdJ de lundi 30 mars – on se posait la question de savoir si le sport sétois de haut niveau était en train de mourir ? Il semblerait qu’une première partie de réponse nous ait été donnée hier car, joint dans le bus qui faisait route vers Niort, un Fred Remola très attristé nous confiait : « Nous effectuons notre dernier déplacement. La semaine prochaine, on recevra Créteil et puis, arrêt des jeux. Il n’y aura plus de matches joués en National par le FC Sète ». Comme le font les artistes, les footballeurs Sétois effectuent ce week-end leur tournée d’adieu.

Fred Remola ajoutait en guise de conclusion : « Je pense que sur Sète, nous sommes la seule association capable tout au long de l’année d’attirer entre 800 et 1.000 spectateurs. Il est regrettable de cesser notre activité comme ça et ce d’autant plus que c’est une partie du patrimoine de la ville qui va s’écrouler avec la disparition du FC Sète ». Tout cela est bien triste mais c’est la réalité et comment faire autrement.
 

TOUSSAINT FIORENZANO

Source : Site Officiel de Sète



Samedi 04 Avril 13:58

Zoumana Camara suspendu 2 rencontres

Initialement suspendu pour un match ferme plus un avec sursis, Zoumana Camara a finalement écopé de deux matchs fermes a indiqué le PSG sur son site officiel. Le joueur avait porté un recours devant la commission supérieure d'appel de la fédération.

Samedi 04 Avril 13:56

[Ligue 2, 30ème journée] Les réactions des entraîneurs passés par Saint-Etienne

Voici les réactions des entraineurs de Ligue 2 passés par Saint-Etienne après la 30ème journée

Daniel SANCHEZ (entraîneur de Tours, victoire 3-1 contre Angers) : « C’était un match enlevé, avec beaucoup de rythme. Le fait d’avoir joué lundi à Lens (0-0) nous a été un peu préjudiciable en première période, car on a alors manqué de jus. Mais on a été plus compacts et plus costauds en seconde mi-temps. On a eu pas mal de réussite, avec notamment deux poteaux trouvés par Angers, ce qui a été assez rare cette saison. On ne pourra rêver un peu (à la montée) que si l’on gagne à Ajaccio. Le seul point noir de la soirée est la sortie de Giroud, qui souffre d’une entorse à la cheville gauche »

Philippe MONTANIER (entraîneur de Boulogne, victoire 2-0 contre Nîmes) : « On a fait un match appliqué, sérieux, avec de belles séquences en première période. Il y a beaucoup de positif à ressortir de ce match. On va continuer à viser le plus haut possible. On est pros et on veut faire de notre mieux, même si la troisième place est lointaine. »

Les autres rencontres de Ligue 2 ont lieu ce samedi après-midi et lundi soir.



Vendredi 03 Avril 23:41

Faye buteur contre Angers

Faye a marqué le dernier but de Tours contre Angers. Il est entré à la 85ème minute et a marqué à la 95ème minute, pour une victoire 3-1 de Tours devant Angers

Mercredi 01 Avril 18:16

Jacques Santini : "Il ne faut pas tarder Ă  rebondir en championnat"

Actufoot.42 est parti à la rencontre de Jacques Santini. Il nous livre ses opinions sur le football en général, le football ligérien en particulier mais s’est également confié à notre journal pour nous exposer son actualité riche et passionnante.

AF : Jacques, que devenez-vous depuis lÂ’arrĂŞt de votre contrat avec lÂ’AJ Auxerre ?
 JS : Depuis 2006, jÂ’ai Ă©tĂ© consultant pour des clubs français ou Ă©trangers dans lÂ’observation de matchs et dans la prĂ©paration de leurs recrutements. Depuis mai 2008, jÂ’ai dÂ’ailleurs crĂ©Ă© ma sociĂ©tĂ©, J2S Consulting. Je travaille ainsi autour de 2 axes : le premier dans le football et le 2ème en contact avec des entreprises. Pour les clubs, jÂ’effectue des prestations de conseil dans lÂ’organisation sportive, de supervision de match et de joueurs et dÂ’aide au recrutement. Pour les entreprises, jÂ’interviens au cours de sĂ©minaires ou de formations sur des problĂ©matiques de management, de cohĂ©sion dÂ’Ă©quipe, de gestion de conflits, de motivation. JÂ’ai Ă©galement des relations avec dÂ’autres secteurs dÂ’activitĂ©s. Ma sociĂ©tĂ© gère Ă©galement et commercialise mes droits dÂ’image. La Mairie de Montrond les Bains par lÂ’intermĂ©diaire de son Maire Monsieur Giraud, mÂ’a dÂ’ailleurs sollicitĂ© pour devenir lÂ’ambassadeur de leur commune et jÂ’ai donnĂ© une suite favorable Ă  sa proposition. Je suis Ă©galement consultant pour Canal + depuis quelques semaines.

AF : Justement, vous ne souhaiteriez pas retrouver un club ?
JS
: Je suis bien sur ouvert à toutes propositions si celles-ci présente un intérêt sportif certain. Je reste toujours motivé pour retrouver une fonction dans un club ou une sélection. J’ai toujours différents contacts, soit pour occuper un poste d’entraineur, soit un poste de directeur sportif mais ce qui me ferait accepter une proposition c’est surtout un véritable projet, au delà de l’aspect financier qui n’est pas ma priorité.

AF : On entend régulièrement votre nom dans pas mal de club qui change ou ont changé d’entraîneur, qu’en est il ?
JS
: Il est vrai que j’ai eu quelques propositions surtout à l’étranger (Europe et international). Mes motivations restent toujours intactes mais quelques contacts n’ont pu aboutir car toutes les conditions n’étaient pas réunies notamment avec Levante ou l’Equipe Nationale de Tunisie. Un ou deux clubs français ont dit que je n’avais pas accepté leurs propositions pour des conditions financières… c’est archi faux car je peux vous dire que les dirigeants de ces clubs là ne m’ont jamais contacté

AF : L’arbitrage et la vidéo ?
JS
: Je suis pour la vidéo surtout pour tout ce qui se passe dans les surfaces de réparations. L’arbitrage français devrait être plus homogène. Certaines décisions sont trop différentes d’un arbitre à l’autre et on note également des disparités importantes entre les divers championnats de notre football français.

AF : LÂ’ASSE ?
JS
: L’AS Saint-Etienne en Coupe d’Europe a fait rêver ou a rappelé d’excellents souvenirs de ce club dans les années passées. Mais, il ne faudra pas tarder à rebondir en championnat et se concentrer sur l’aspect psychologique et les qualités mentales qu’il faut absolument avoir pour sauver le club de la relégation. Le collectif et les qualités techniques ne suffiront peut être pas dans l’opération maintien engagée depuis l’élimination en 8e de finale de la Coupe de l’UEFA contre le Werder de Brême.

AF : Le meilleur entraîneur de la Loire ?
JS
: Stéphane Santini. Avec les moyens mis à sa disposition, malgré les efforts de l’ASF Andrézieux-Bouthéon et les niveaux dans lesquels l’équipe 1 (CFA) et l’équipe réserve (CFA2) évoluent, je pense que mon fils Stéphane est l’entraineur ligérien qui réussi le mieux cette saison. On peut également ajouter qu’il a obtenu pour la première fois une qualification en 32e de finale de la Coupe de France ce qui fût historique pour le club. Stéphane réalise également, aidé par tous les éducateurs du club, un excellent travail au niveau des jeunes. GD


Retrouvez l'intégralité de l'interview sur le site d'actufoot.com/42
 







Les statistiques et les pages du site www.anciensverts.com